Nouvelles recettes

Les restaurateurs vexés par les clients grossiers

Les restaurateurs vexés par les clients grossiers


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ce matin nous signalé sur l'article du New York Magazine sur Les clients sur liste noire de Per Se (de ceux qui vomissent pendant les repas à ceux qui ont des relations sexuelles dans la salle de bain). Eh bien, il semble que de plus en plus de propriétaires de restaurants expriment leurs griefs.

À New York, Alex Stupak de Empellóm a parlé d'un incident le week-end dernier qui a provoqué une avis négatif sur Yelp. "Le propriétaire était irrespectueux, et en fait carrément méchant, envers certains d'entre nous à cause de l'endroit où nous nous tenions au bar (et commandions des boissons). C'était le bout du bar, près d'une table où Michael J. Fox était assis Le propriétaire était méchant parce qu'il a entendu dire que nous nous parlions d'une observation de célébrité", a écrit le critique.

Stupak s'est défendu sur le site Web, affirmant que regarder les célébrités bouche bée est " carrément impoli " et que " tout ce que nous faisons, c'est respecter la vie privée des célébrités et faire de notre mieux pour leur offrir une expérience inoubliable ". Tout cela était sous un article intitulé "Quand est-il temps de licencier un client ?" Aie.

À Evanston, Illinois, Eddie Lakin de Burger Shop Edzo a conçu un article de blog en colère à propos d'un client qu'il appelle " Rude Woman ". Son restaurant de hamburgers, mieux connu pour ses shakes crémeux, ses frites à la truffe et ses galettes de hamburgers fraîchement moulues, est également connu pour ses petits sièges et ses samedis bondés.

Lakin a installé une pancarte dans le restaurant demandant aux clients de ne pas s'asseoir à moins d'avoir de la nourriture dans les mains. "Nous constatons que, peu importe à quel point nous sommes occupés, si les gens suivent cette règle, nous avons presque toujours assez de place pour tout le monde", a-t-il écrit sur son blog, chicagomatique. Samedi, Lakin a confronté une femme qui a décidé de s'asseoir avant que sa fête ne soit ordonnée et, grâce à sa persévérance, a réussi.

Après le repas, la femme serait montée à Lakin pour se plaindre. "Tout d'abord, elle dit que c'était impoli de ma part de" l'embarrasser " devant son groupe et les autres clients", a écrit Lakin. Finalement, elle est partie, après s'être penchée sur un reçu détaillé, mais a ensuite appelé le magasin et a demandé à parler au directeur (ne sachant pas que Lakin est le directeur et le propriétaire).

"De toute évidence, elle voulait aller au-dessus de ma tête pour me causer des ennuis. Dans ma situation, cela ne fonctionnera évidemment pas, mais cela m'a vraiment énervé de penser au fait que cette femme faisait cela", a écrit Lakin.

Qu'est-ce que tu penses? Le client a-t-il toujours raison ? Ou les propriétaires devraient-ils être autorisés à licencier des clients ?

The Daily Byte est une chronique régulière consacrée à la couverture des nouvelles et des tendances alimentaires intéressantes à travers le pays. Cliquez ici pour les colonnes précédentes.


Les restaurateurs vexés par les clients grossiers - Recettes

En matière de culture et de coutumes françaises, le serveur parisien a, à juste titre ou à tort, été souvent désigné comme l'enfant vedette du stéréotype grossier-français. Mais ce que vous pouvez considérer comme impoli n'est peut-être rien d'autre que des différences culturelles mal communiquées des deux côtés.

Saviez-vous que, assez intéressant, les mêmes personnes qui trouvent les serveurs parisiens si incroyablement grossiers sont généralement celles que les serveurs parisiens considèrent comme insupportablement odieuses ? Le lien est on ne peut plus clair.

Cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas des serveurs grossiers à Paris, mais considérez ceci. À Los Angeles, en Californie, où j'habite, un « mauvais » serveur est celui qui ignore votre table pendant une longue période, tarde à vous fournir ce dont vous avez besoin, ne vient pas assez souvent pour vous surveiller et fait attendre la facture.

A Paris, un « mauvais » serveur est celui que l'on voit trop souvent, qui n'a pas le savoir-faire pour vérifier d'un simple coup d'œil sur sa table ou de loin Celui qui apporte son addition trop vite, ce qui dans les coutumes sociales françaises est extrêmement impoli et équivaut à essayer de vous faire libérer votre siège rapidement.

Alors qu'à Los Angeles, ils peuvent en fait vouloir débarrasser votre table dès que possible pour un nouveau client payant (« Vous travaillez toujours là-dessus ? »), à Paris, l'expérience restaurant n'est pas rapide. Ce que vous considérez comme « être ignoré » pendant de longues périodes de temps se traduit dans la culture et les coutumes françaises par le fait que vous êtes le bienvenu et que vous attendez de rester pendant un certain temps.

Besoin d'un hôtel à Paris ? Réservez maintenant, payez à Paris !

Dans la culture et les coutumes françaises, il existe un code tacite pour communiquer avec votre serveur. Par exemple, tout le monde sait que pour indiquer que vous êtes prêt à commander, vous fermez votre menu et le posez face cachée sur la table. Votre serveur s'en rendra compte immédiatement. Imaginez ne pas donner ce signal à votre serveur mais lui donner plutôt l'attitude d'"ignorer" votre table. Laissez-moi simplement supposer que vous ne serez pas les meilleurs amis du monde ! Juste une intuition…

Mais vous n'avez pas besoin de connaître tous les tenants et aboutissants de la culture et des coutumes françaises pour vous entendre avec votre serveur. Pour attirer l'attention de votre serveur, recherchez simplement le contact visuel et levez la main ou l'index.

Les coutumes sociales françaises sont inflexibles sur une chose : interagir avec une personne sans d'abord échanger des salutations est mal élevé. Ayant vécu dans les cultures française ou américaine toute ma vie, je sais de première main qu'une chose que nous faisons en Amérique sans y penser, c'est par exemple d'aller voir un pompiste et de laisser échapper « 20 $ sur le numéro 4 » sans un simple bonjour. Tout le monde ne le fait pas, mais c'est courant.

En France, il s'agit d'un manque de respect impoli et flagrant, et contre lequel les travailleurs du secteur des services ou de l'hôtellerie, comme les serveurs, sont particulièrement révoltés.

Votre serveur sera encore plus ennuyé par vous si vous supposez qu'il comprend l'anglais et commencez à aboyer des commandes. Bien que beaucoup d'entre eux aient au moins un niveau de base en anglais, imaginez ce que vous ressentiriez si vous étiez un serveur dans Hometown USA, et un groupe de touristes français impoli est entré, insistant pour vous commander un repas, fort et en français ! Je suis prêt à parier que vous aussi seriez un peu vexé…

Conformément à la culture et aux coutumes françaises, ne vous attendez pas à ce que votre serveur s'arrête fréquemment à votre table, vous demandant cent fois si tout va bien. Ils considèrent que cela vous harcèle pendant votre repas. En tant que professionnels, ils sont fiers d'avoir une assez bonne idée si tout a été bien servi ou non.

Lorsque vous êtes prêt pour la facture, c'est à votre guise que vous décidez qu'il est temps de partir. Attirez simplement l'attention de votre serveur et il vous accueillera. Ils ne se précipiteront jamais pour vous présenter une facture, car dans la culture et les coutumes françaises, cela est considéré comme une mauvaise étiquette.

Il y a quelques exceptions, par exemple dans les cafés. Ici, vous n'êtes peut-être que pour une tasse de café rapide, de sorte que le serveur peut placer la facture sur votre table tout de suite et la mettre à jour plus tard si vous décidez de commander autre chose.

Si vous êtes pressé, rendez-vous simplement plus visible auprès de votre serveur en « parlant à la main ». Un exemple consiste à imiter la tenue d'un stylo et « l'écriture aérienne » sur la paume de votre main pour signifier que vous êtes prêt pour la facture. Dans la culture et les coutumes françaises, c'est parfaitement acceptable. Ne vous levez pas et n'essayez pas d'accélérer les choses vous-même, car vous pourriez ébouriffer les plumes de votre serveur. Dans leur esprit, cela signifie que vous ne pensez pas qu'ils font un assez bon travail.

Être serveur à Paris est un métier très ancien et un métier au même titre que cordonnier ou boulanger. Cela remonte à des générations, est généralement une profession masculine et s'accompagne d'une certaine tradition et d'une certaine façon de faire. Par exemple, la connaissance du vin français d'un serveur parisien est pratiquement une seconde nature.

Au cours des dernières décennies, des lois ont été promulguées pour rendre les serveurs dans de nombreuses régions d'Europe moins dépendants des revenus des pourboires. Cette combinaison de faits fait des serveurs parisiens une race complètement différente de leurs homologues américains. La principale différence est-elle que les serveurs parisiens ne recherchent pas vos pourboires ?

Cela fait certainement partie de l'équation, mais la grossièreté perçue est aussi clairement enracinée dans certaines différences de culture et de coutumes françaises notamment vis-à-vis du comportement populaire américain. Le serveur est-il une personne grossière ou quelqu'un simplement rebuté par le comportement de certains clients qu'il ne peut pas supporter ?

Au-delà du domaine de la culture et des coutumes françaises, les serveurs parisiens accomplissent un devoir de la même manière qu'un commis au Département de l'automobile le ferait. Ils ne pêchent pas les pourboires, donc les faux sourires sont strictement facultatifs. Nous n'en faisons certainement pas un problème au DMV. Alors, est-ce que les attentes sont quelque peu différentes quand il s'agit de quelqu'un qui sert de la nourriture et des boissons pour gagner sa vie ? Pourrait être…

Il existe certaines règles dans la culture et les coutumes françaises auxquelles si vous adhérez même à distance, vous seriez surpris de voir à quel point les Français sont vraiment amicaux. Les Parisiens en particulier, ne sont peut-être pas au départ aussi ouvertement grégaires que les Américains. Mais sous ce vernis initialement réservé se cache un peuple très « sympathique », jovial et authentique.


Les restaurateurs vexés par les clients grossiers - Recettes

En matière de culture et de coutumes françaises, le serveur parisien a, à juste titre ou à tort, été souvent désigné comme l'enfant vedette du stéréotype grossier-français. Mais ce que vous pouvez considérer comme impoli n'est peut-être rien d'autre que des différences culturelles mal communiquées des deux côtés.

Saviez-vous que, chose intéressante, les mêmes personnes qui trouvent les serveurs parisiens si incroyablement grossiers sont généralement celles que les serveurs parisiens considèrent comme insupportablement odieuses ? Le lien ne pourrait pas être plus clair.

Pour ne pas dire qu'ils ne sont pas des serveurs grossiers à Paris, mais considérez ceci. À Los Angeles, en Californie, où j'habite, un « mauvais » serveur est celui qui ignore votre table pendant une longue période, tarde à vous fournir ce dont vous avez besoin, ne vient pas assez souvent pour vous surveiller et fait attendre la facture.

A Paris, un « mauvais » serveur est celui que l'on voit trop souvent, qui n'a pas le savoir-faire pour vérifier d'un simple coup d'œil sur sa table ou de loin Celui qui apporte son addition trop vite, ce qui dans les coutumes sociales françaises est extrêmement impoli et équivaut à essayer de vous faire libérer votre siège rapidement.

Alors qu'à Los Angeles, ils peuvent en fait vouloir débarrasser votre table dès que possible pour un nouveau client payant (« Vous travaillez toujours là-dessus ? »), à Paris, l'expérience restaurant n'est pas rapide. Ce que vous considérez comme « être ignoré » pendant de longues périodes de temps se traduit dans la culture et les coutumes françaises par le fait que vous êtes le bienvenu et que vous attendez de rester pendant un certain temps.

Besoin d'un hôtel à Paris ? Réservez maintenant, payez à Paris !

Dans la culture et les coutumes françaises, il existe un code tacite pour communiquer avec votre serveur. Par exemple, tout le monde sait que pour indiquer que vous êtes prêt à commander, vous fermez votre menu et le posez face cachée sur la table. Votre serveur s'en rendra compte immédiatement. Imaginez ne pas donner ce signal à votre serveur mais lui donner plutôt l'attitude d'"ignorer" votre table. Laissez-moi simplement supposer que vous ne serez pas les meilleurs amis du monde ! Juste une intuition…

Mais vous n'avez pas besoin de connaître tous les tenants et aboutissants de la culture et des coutumes françaises pour vous entendre avec votre serveur. Pour attirer l'attention de votre serveur, recherchez simplement le contact visuel et levez la main ou l'index.

Les coutumes sociales françaises sont inflexibles sur une chose : interagir avec une personne sans d'abord échanger des salutations est mal élevé. Ayant vécu dans les cultures française ou américaine toute ma vie, je sais par expérience qu'une chose que nous faisons en Amérique sans y penser, c'est par exemple d'aller voir un pompiste et de lâcher « 20 $ sur le numéro 4 » sans un simple bonjour. Tout le monde ne le fait pas, mais c'est courant.

En France, il s'agit d'un manque de respect impoli et flagrant, et contre lequel les travailleurs du secteur des services ou de l'hôtellerie, comme les serveurs, sont particulièrement révoltés.

Votre serveur sera encore plus ennuyé par vous si vous supposez qu'il comprend l'anglais et commencez à aboyer des commandes. Bien que beaucoup d'entre eux aient au moins un niveau de base en anglais, imaginez ce que vous ressentiriez si vous étiez un serveur dans Hometown USA, et un groupe de touristes français impoli est entré, insistant pour vous commander un repas, fort et en français ! Je suis prêt à parier que vous aussi seriez un peu vexé…

Conformément à la culture et aux coutumes françaises, ne vous attendez pas à ce que votre serveur s'arrête fréquemment à votre table, vous demandant cent fois si tout va bien. Ils considèrent que cela vous harcèle pendant votre repas. En tant que professionnels, ils sont fiers d'avoir une assez bonne idée si tout a été bien servi ou non.

Lorsque vous êtes prêt pour la facture, c'est à votre guise que vous décidez qu'il est temps de partir. Attirez simplement l'attention de votre serveur et il vous accueillera. Ils ne se précipiteront jamais pour vous présenter une facture, car dans la culture et les coutumes françaises, cela est considéré comme une mauvaise étiquette.

Il y a quelques exceptions, par exemple dans les cafés. Ici, vous n'êtes peut-être que pour une tasse de café rapide, de sorte que le serveur peut placer la facture sur votre table tout de suite et la mettre à jour plus tard si vous décidez de commander autre chose.

Si vous êtes pressé, rendez-vous simplement plus visible auprès de votre serveur en « parlant à la main ». Un exemple consiste à imiter la tenue d'un stylo et « l'écriture aérienne » sur la paume de votre main pour signifier que vous êtes prêt pour la facture. Dans la culture et les coutumes françaises, c'est parfaitement acceptable. Ne vous levez pas et n'essayez pas d'accélérer les choses vous-même, car vous pourriez ébouriffer les plumes de votre serveur. Dans leur esprit, cela signifie que vous ne pensez pas qu'ils font un assez bon travail.

Être serveur à Paris est un métier très ancien et un métier au même titre que cordonnier ou boulanger. Cela remonte à des générations, est généralement un métier masculin et s'accompagne d'une certaine tradition et d'une certaine façon de faire. Par exemple, la connaissance du vin français d'un serveur parisien est pratiquement une seconde nature.

Au cours des dernières décennies, des lois ont été promulguées pour rendre les serveurs dans de nombreuses régions d'Europe moins dépendants des revenus des pourboires. Cette combinaison de faits fait des serveurs parisiens une race complètement différente de leurs homologues américains. La principale différence est-elle que les serveurs parisiens ne recherchent pas vos pourboires ?

Cela fait certainement partie de l'équation, mais la grossièreté perçue est aussi clairement enracinée dans certaines différences de culture et de coutumes françaises notamment vis-à-vis du comportement populaire américain. Le serveur est-il une personne grossière ou quelqu'un simplement rebuté par le comportement de certains clients qu'il ne peut pas supporter ?

Au-delà du domaine de la culture et des coutumes françaises, les serveurs parisiens accomplissent un devoir de la même manière qu'un commis au Département de l'automobile le ferait. Ils ne pêchent pas les pourboires, donc les faux sourires sont strictement facultatifs. Nous n'en faisons certainement pas un problème au DMV. Alors, est-ce que les attentes sont quelque peu différentes quand il s'agit de quelqu'un qui sert à manger et à boire pour gagner sa vie ? Pourrait être…

Il existe certaines règles dans la culture et les coutumes françaises auxquelles si vous adhérez même à distance, vous seriez surpris de voir à quel point les Français sont vraiment amicaux. Les Parisiens en particulier, ne sont peut-être pas au départ aussi ouvertement grégaires que les Américains. Mais sous ce vernis initialement réservé se cache un peuple très « sympathique », jovial et authentique.


Les restaurateurs vexés par les clients grossiers - Recettes

En matière de culture et de coutumes françaises, le serveur parisien a, à juste titre ou à tort, été souvent désigné comme l'enfant vedette du stéréotype grossier-français. Mais ce que vous pouvez considérer comme impoli n'est peut-être rien d'autre que des différences culturelles mal communiquées des deux côtés.

Saviez-vous que, assez intéressant, les mêmes personnes qui trouvent les serveurs parisiens si incroyablement grossiers sont généralement celles que les serveurs parisiens considèrent comme insupportablement odieuses ? Le lien est on ne peut plus clair.

Pour ne pas dire qu'ils ne sont pas des serveurs grossiers à Paris, mais considérez ceci. À Los Angeles, en Californie, où j'habite, un « mauvais » serveur est celui qui ignore votre table pendant une longue période, tarde à vous fournir ce dont vous avez besoin, ne vient pas assez souvent pour vous surveiller et fait attendre la facture.

A Paris, un « mauvais » serveur est celui que l'on voit trop souvent, qui n'a pas le savoir-faire pour vérifier d'un simple coup d'œil sur sa table ou de loin Celui qui apporte son addition trop vite, ce qui dans les coutumes sociales françaises est extrêmement impoli et équivaut à essayer de vous faire libérer votre siège rapidement.

Alors qu'à Los Angeles, ils peuvent en fait vouloir débarrasser votre table dès que possible pour un nouveau client payant (« Vous travaillez toujours là-dessus ? »), à Paris, l'expérience restaurant n'est pas rapide. Ce que vous considérez comme « être ignoré » pendant de longues périodes de temps se traduit dans la culture et les coutumes françaises par le fait que vous êtes le bienvenu et que vous attendez de rester pendant un certain temps.

Besoin d'un hôtel à Paris ? Réservez maintenant, payez à Paris !

Dans la culture et les coutumes françaises, il existe un code tacite pour communiquer avec votre serveur. Par exemple, tout le monde sait que pour indiquer que vous êtes prêt à commander, vous fermez votre menu et le posez face cachée sur la table. Votre serveur s'en rendra compte immédiatement. Imaginez ne pas donner ce signal à votre serveur mais lui donner plutôt l'attitude d'"ignorer" votre table. Laissez-moi simplement supposer que vous n'allez pas être les meilleurs amis du monde ! Juste une intuition…

Mais vous n'avez pas besoin de connaître tous les tenants et aboutissants de la culture et des coutumes françaises pour vous entendre avec votre serveur. Pour attirer l'attention de votre serveur, recherchez simplement le contact visuel et levez la main ou l'index.

Les coutumes sociales françaises sont inflexibles sur une chose : interagir avec une personne sans d'abord échanger des salutations est mal élevé. Ayant vécu dans les cultures française ou américaine toute ma vie, je sais de première main qu'une chose que nous faisons en Amérique sans y penser, c'est par exemple d'aller voir un pompiste et de laisser échapper « 20 $ sur le numéro 4 » sans un simple bonjour. Tout le monde ne le fait pas, mais c'est courant.

En France, il s'agit d'un manque de respect impoli et flagrant, et contre lequel les travailleurs du secteur des services ou de l'hôtellerie, comme les serveurs, sont particulièrement révoltés.

Votre serveur sera encore plus ennuyé par vous si vous supposez qu'il comprend l'anglais et commencez à aboyer des commandes. Bien que beaucoup d'entre eux aient au moins un niveau de base en anglais, imaginez ce que vous ressentiriez si vous étiez un serveur dans Hometown USA, et un groupe de touristes français impoli est entré, insistant pour vous commander un repas, fort et en français ! Je suis prêt à parier que vous aussi seriez un peu vexé…

Conformément à la culture et aux coutumes françaises, ne vous attendez pas à ce que votre serveur s'arrête fréquemment à votre table, vous demandant cent fois si tout va bien. Ils considèrent que cela vous harcèle pendant votre repas. En tant que professionnels, ils sont fiers d'avoir une assez bonne idée si tout a été bien servi ou non.

Lorsque vous êtes prêt pour la facture, c'est à votre guise que vous décidez qu'il est temps de partir. Attirez simplement l'attention de votre serveur et il vous accueillera. Ils ne se précipiteront jamais pour vous présenter une facture, car dans la culture et les coutumes françaises, cela est considéré comme une mauvaise étiquette.

Il y a quelques exceptions, par exemple dans les cafés. Ici, vous n'êtes peut-être que pour une tasse de café rapide, de sorte que le serveur peut placer la facture sur votre table tout de suite et la mettre à jour plus tard si vous décidez de commander autre chose.

Si vous êtes pressé, rendez-vous simplement plus visible auprès de votre serveur en « parlant à la main ». Un exemple consiste à imiter la tenue d'un stylo et « l'écriture aérienne » sur la paume de votre main pour signifier que vous êtes prêt pour la facture. Dans la culture et les coutumes françaises, c'est parfaitement acceptable. Ne vous levez pas et n'essayez pas d'accélérer les choses vous-même, car vous pourriez ébouriffer les plumes de votre serveur. Dans leur esprit, cela signifie que vous ne pensez pas qu'ils font un assez bon travail.

Être serveur à Paris est un métier très ancien et un métier au même titre que cordonnier ou boulanger. Cela remonte à des générations, est généralement une profession masculine et s'accompagne d'une certaine tradition et d'une certaine façon de faire. Par exemple, la connaissance du vin français d'un serveur parisien est pratiquement une seconde nature.

Au cours des dernières décennies, des lois ont été promulguées pour rendre les serveurs dans de nombreuses régions d'Europe moins dépendants des revenus des pourboires. Cette combinaison de faits fait des serveurs parisiens une race complètement différente de leurs homologues américains. La principale différence est-elle que les serveurs parisiens ne recherchent pas vos pourboires ?

Cela fait certainement partie de l'équation, mais la grossièreté perçue est aussi clairement enracinée dans certaines différences de culture et de coutumes françaises notamment vis-à-vis du comportement populaire américain. Le serveur est-il une personne impolie ou quelqu'un simplement rebuté par le comportement de certains clients qu'il ne peut pas supporter ?

Au-delà du domaine de la culture et des coutumes françaises, les serveurs parisiens accomplissent un devoir de la même manière qu'un commis au Département de l'automobile le ferait. Ils ne pêchent pas les pourboires, donc les faux sourires sont strictement facultatifs. Nous n'en faisons certainement pas un problème au DMV. Alors, est-ce que les attentes sont quelque peu différentes quand il s'agit de quelqu'un qui sert de la nourriture et des boissons pour gagner sa vie ? Pourrait être…

Il existe certaines règles dans la culture et les coutumes françaises auxquelles si vous adhérez même à distance, vous seriez surpris de voir à quel point les Français sont vraiment amicaux. Les Parisiens en particulier, ne sont peut-être pas au départ aussi ouvertement grégaires que les Américains. Mais sous ce vernis initialement réservé se cache un peuple très « sympathique », jovial et authentique.


Les restaurateurs vexés par les clients grossiers - Recettes

En matière de culture et de coutumes françaises, le serveur parisien a, à juste titre ou à tort, été souvent désigné comme l'enfant vedette du stéréotype grossier-français. Mais ce que vous pouvez considérer comme impoli n'est peut-être rien d'autre que des différences culturelles mal communiquées des deux côtés.

Saviez-vous que, assez intéressant, les mêmes personnes qui trouvent les serveurs parisiens si incroyablement grossiers sont généralement celles que les serveurs parisiens considèrent comme insupportablement odieuses ? Le lien est on ne peut plus clair.

Cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas des serveurs grossiers à Paris, mais considérez ceci. À Los Angeles, en Californie, où j'habite, un « mauvais » serveur est celui qui ignore votre table pendant une longue période, tarde à vous fournir ce dont vous avez besoin, ne vient pas assez souvent pour vous surveiller et fait attendre la facture.

A Paris, un « mauvais » serveur est celui que l'on voit trop souvent, qui n'a pas le savoir-faire pour vérifier d'un simple coup d'œil sur sa table ou de loin Celui qui apporte son addition trop vite, ce qui dans les coutumes sociales françaises est extrêmement impoli et équivaut à essayer de vous faire libérer votre siège rapidement.

Alors qu'à Los Angeles, ils peuvent en fait vouloir débarrasser votre table dès que possible pour un nouveau client payant (« Vous travaillez toujours là-dessus ? »), à Paris, l'expérience restaurant n'est pas rapide. Ce que vous considérez comme « être ignoré » pendant de longues périodes de temps se traduit dans la culture et les coutumes françaises par le fait que vous êtes le bienvenu et que vous attendez de rester pendant un certain temps.

Besoin d'un hôtel à Paris ? Réservez maintenant, payez à Paris !

Dans la culture et les coutumes françaises, il existe un code tacite pour communiquer avec votre serveur. Par exemple, tout le monde sait que pour indiquer que vous êtes prêt à commander, vous fermez votre menu et le posez face cachée sur la table. Votre serveur s'en rendra compte immédiatement. Imaginez ne pas donner ce signal à votre serveur mais lui donner plutôt l'attitude d'"ignorer" votre table. Laissez-moi simplement supposer que vous n'allez pas être les meilleurs amis du monde ! Juste une intuition…

Mais vous n'avez pas besoin de connaître tous les tenants et aboutissants de la culture et des coutumes françaises pour vous entendre avec votre serveur. Pour attirer l'attention de votre serveur, recherchez simplement le contact visuel et levez la main ou l'index.

Les coutumes sociales françaises sont inflexibles sur une chose : interagir avec une personne sans d'abord échanger des salutations est mal élevé. Ayant vécu dans les cultures française ou américaine toute ma vie, je sais de première main qu'une chose que nous faisons en Amérique sans y penser, c'est par exemple d'aller voir un pompiste et de laisser échapper « 20 $ sur le numéro 4 » sans un simple bonjour. Tout le monde ne le fait pas, mais c'est courant.

En France, il s'agit d'un manque de respect impoli et flagrant, et contre lequel les travailleurs du secteur des services ou de l'hôtellerie, comme les serveurs, sont particulièrement révoltés.

Votre serveur sera encore plus ennuyé par vous si vous supposez qu'il comprend l'anglais et commencez à aboyer des commandes. Bien que beaucoup d'entre eux aient au moins un niveau de base en anglais, imaginez ce que vous ressentiriez si vous étiez un serveur dans Hometown USA, et un groupe de touristes français impoli est entré, insistant pour vous commander un repas, fort et en français ! Je suis prêt à parier que vous aussi seriez un peu vexé…

Conformément à la culture et aux coutumes françaises, ne vous attendez pas à ce que votre serveur s'arrête fréquemment à votre table, vous demandant cent fois si tout va bien. Ils considèrent que cela vous harcèle pendant votre repas. En tant que professionnels, ils sont fiers d'avoir une assez bonne idée si tout a été bien servi ou non.

Lorsque vous êtes prêt pour la facture, c'est à votre guise que vous décidez qu'il est temps de partir. Attirez simplement l'attention de votre serveur et il vous accueillera. Ils ne se précipiteront jamais pour vous présenter une facture, car dans la culture et les coutumes françaises, cela est considéré comme une mauvaise étiquette.

Il y a quelques exceptions, par exemple dans les cafés. Ici, vous n'êtes peut-être que pour une tasse de café rapide, de sorte que le serveur peut placer la facture sur votre table tout de suite et la mettre à jour plus tard si vous décidez de commander autre chose.

Si vous êtes pressé, rendez-vous simplement plus visible auprès de votre serveur en « parlant à la main ». Un exemple consiste à imiter la tenue d'un stylo et « l'écriture aérienne » sur la paume de votre main pour signifier que vous êtes prêt pour la facture. Dans la culture et les coutumes françaises, c'est parfaitement acceptable. Ne vous levez pas et n'essayez pas d'accélérer les choses vous-même, car vous pourriez ébouriffer les plumes de votre serveur. Dans leur esprit, cela signifie que vous ne pensez pas qu'ils font un assez bon travail.

Être serveur à Paris est un métier très ancien et un métier au même titre que cordonnier ou boulanger. Cela remonte à des générations, est généralement une profession masculine et s'accompagne d'une certaine tradition et d'une certaine façon de faire. Par exemple, la connaissance du vin français d'un serveur parisien est pratiquement une seconde nature.

Au cours des dernières décennies, des lois ont été promulguées pour rendre les serveurs dans de nombreuses régions d'Europe moins dépendants des revenus des pourboires. Cette combinaison de faits fait des serveurs parisiens une race complètement différente de leurs homologues américains. La principale différence est-elle que les serveurs parisiens ne recherchent pas vos pourboires ?

Cela fait certainement partie de l'équation, mais la grossièreté perçue est aussi clairement enracinée dans certaines différences de culture et de coutumes françaises notamment vis-à-vis du comportement populaire américain. Le serveur est-il une personne grossière ou quelqu'un simplement rebuté par le comportement de certains clients qu'il ne peut pas supporter ?

Au-delà du domaine de la culture et des coutumes françaises, les serveurs parisiens accomplissent un devoir de la même manière qu'un commis au Département de l'automobile le ferait. Ils ne pêchent pas les pourboires, donc les faux sourires sont strictement facultatifs. Nous n'en faisons certainement pas un problème au DMV. Alors, est-ce que les attentes sont quelque peu différentes quand il s'agit de quelqu'un qui sert à manger et à boire pour gagner sa vie ? Pourrait être…

Il existe certaines règles dans la culture et les coutumes françaises auxquelles si vous adhérez même à distance, vous seriez surpris de voir à quel point les Français sont vraiment amicaux. Les Parisiens en particulier, ne sont peut-être pas au départ aussi ouvertement grégaires que les Américains. Mais sous ce vernis initialement réservé se cache un peuple très « sympathique », jovial et authentique.


Les restaurateurs vexés par les clients grossiers - Recettes

En matière de culture et de coutumes françaises, le serveur parisien a, à juste titre ou à tort, été souvent désigné comme l'enfant vedette du stéréotype grossier-français. Mais ce que vous pouvez considérer comme impoli n'est peut-être rien d'autre que des différences culturelles mal communiquées des deux côtés.

Saviez-vous que, chose intéressante, les mêmes personnes qui trouvent les serveurs parisiens si incroyablement grossiers sont généralement celles que les serveurs parisiens considèrent comme insupportablement odieuses ? Le lien est on ne peut plus clair.

Cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas des serveurs grossiers à Paris, mais considérez ceci. À Los Angeles, en Californie, où j'habite, un « mauvais » serveur est celui qui ignore votre table pendant une longue période, tarde à vous fournir ce dont vous avez besoin, ne vient pas assez souvent pour vous surveiller et fait attendre la facture.

A Paris, un « mauvais » serveur est celui que l'on voit trop souvent, qui n'a pas le savoir-faire pour vérifier d'un simple coup d'œil sur sa table ou de loin Celui qui apporte son addition trop vite, ce qui dans les coutumes sociales françaises est extrêmement impoli et équivaut à essayer de vous faire libérer votre siège rapidement.

Alors qu'à Los Angeles, ils peuvent en fait vouloir débarrasser votre table dès que possible pour un nouveau client payant (« Vous travaillez toujours là-dessus ? »), à Paris, l'expérience restaurant n'est pas rapide. Ce que vous considérez comme « être ignoré » pendant de longues périodes de temps se traduit dans la culture et les coutumes françaises par le fait que vous êtes le bienvenu et que vous attendez de rester pendant un certain temps.

Besoin d'un hôtel à Paris ? Réservez maintenant, payez à Paris !

Dans la culture et les coutumes françaises, il existe un code tacite pour communiquer avec votre serveur. Par exemple, tout le monde sait que pour indiquer que vous êtes prêt à commander, vous fermez votre menu et le posez face cachée sur la table. Votre serveur s'en rendra compte immédiatement. Imaginez ne pas donner ce signal à votre serveur mais lui donner plutôt l'attitude d'"ignorer" votre table. Laissez-moi simplement supposer que vous ne serez pas les meilleurs amis du monde ! Juste une intuition…

Mais vous n'avez pas besoin de connaître tous les tenants et aboutissants de la culture et des coutumes françaises pour vous entendre avec votre serveur. Pour attirer l'attention de votre serveur, recherchez simplement le contact visuel et levez la main ou l'index.

Les coutumes sociales françaises sont inflexibles sur une chose : interagir avec une personne sans d'abord échanger des salutations est mal élevé. Ayant vécu dans les cultures française ou américaine toute ma vie, je sais de première main qu'une chose que nous faisons en Amérique sans y penser, c'est par exemple d'aller voir un pompiste et de laisser échapper « 20 $ sur le numéro 4 » sans un simple bonjour. Tout le monde ne le fait pas, mais c'est courant.

En France, il s'agit d'un manque de respect impoli et flagrant, et contre lequel les travailleurs du secteur des services ou de l'hôtellerie, comme les serveurs, sont particulièrement révoltés.

Votre serveur sera encore plus ennuyé par vous si vous supposez qu'il comprend l'anglais et commencez à aboyer des commandes. Bien que beaucoup d'entre eux aient au moins un niveau de base en anglais, imaginez ce que vous ressentiriez si vous étiez un serveur dans Hometown USA, et un groupe de touristes français impoli est entré, insistant pour vous commander un repas, fort et en français ! Je suis prêt à parier que vous aussi seriez un peu vexé…

Conformément à la culture et aux coutumes françaises, ne vous attendez pas à ce que votre serveur s'arrête fréquemment à votre table, vous demandant cent fois si tout va bien. Ils considèrent que cela vous harcèle pendant votre repas. En tant que professionnels, ils sont fiers d'avoir une assez bonne idée si tout a été bien servi ou non.

Lorsque vous êtes prêt pour la facture, c'est à votre guise que vous décidez qu'il est temps de partir. Attirez simplement l'attention de votre serveur et il vous accueillera. Ils ne se précipiteront jamais pour vous présenter une facture, car dans la culture et les coutumes françaises, cela est considéré comme une mauvaise étiquette.

Il y a quelques exceptions, par exemple dans les cafés. Here, you may only be in for a quick cup of coffee, so the waiter might place the bill on your table right away and update it later if you decide to order something else.

If you happen to be in a hurry, just make yourself more visible to your waiter by “hand-talking”. An example is to mimic holding a pen and “air-writing” on the palm of your hand to signify you’re ready for the bill. In French culture and customs, this is perfectly acceptable. Do not get up and try to speed things up yourself, as you might ruffle your waiter’s feathers. In their mind, this says you don’t believe they’re doing a good enough job.

Being a waiter in Paris is a very old profession and craft in the same vein as a shoemaker or a baker. It goes back for generations, is generally a male profession and comes with a certain tradition and way of doing things. For instance, a Paris waiter’s knowledge of French wine is practically second nature.

In recent decades, laws have been enacted to make waiters in many parts of Europe less dependent on income from tips. This combination of facts makes Paris waiters a completely different breed from their American counterparts. Is the main difference that Paris waiters are not after your tips?

That is certainly part of the equation, but the perceived rudeness is also clearly rooted in some differences in French culture and customs notably vis-à-vis American popular comportment. Is the waiter a rude person or someone simply put off by certain customers’ behavior he cannot bear?

Beyond the realm of French culture and customs, Paris waiters perform a duty the same way a clerk at the Department of Motor Vehicle would. They’re not fishing for tips, so the fake smiles are strictly optional. We certainly don’t make an issue of it at the DMV. So, is it that the expectations are somewhat different when it comes to someone who serves food and drink for a living? Could be…

There are certain rules in French culture and customs to which if you adhere even remotely, you would be surprised as to how friendly the French truly are. Parisians in particular, may not initially be as openly gregarious as Americans. But under that initially reserved veneer is a very “sympatique” , jovial and genuine people.


Restaurateurs Miffed at Rude Customers - Recipes

In matters of French culture and customs, the Paris waiter has, fairly or unfairly, often been singled out as the poster child for the rude-French stereotype. But what you may think of as rude may be nothing but poorly communicated cultural differences on both sides .

Did you know that, interestingly enough, the same people who find Paris waiters so unbelievably rude are usually the ones Paris waiters consider unbearably obnoxious? The link could not be any clearer.

Not to say that they aren’t any rude waiters in Paris, but consider this. In Los Angeles, California where I live, a “bad” waiter is one that ignores your table for a long period of time, is late in providing you with what you need, doesn’t come around frequently enough to check on you, and makes you wait for the bill.

In Paris, a “bad” waiter is one you see too often, who doesn’t have the know-how to check on your table with just a quick glance or from afar One that brings your bill too quickly, which in French social customs is extremely impolite, and equivalent to trying to get you to vacate your seat fast.

While in Los Angeles they may in fact want to clear your table as soon as possible for a new paying customer (“You’re still working on that?”), in Paris, the restaurant experience is not a speedy one. What you think of as “being ignored” for long periods of time translates in French culture and customs in you being welcome and expected to stay for a while.

Need a Hotel in Paris? Reserve now, pay in Paris!

In French culture and customs, there is an unspoken code in communicating with your waiter. For instance, everybody knows that to indicate you’re ready to order, you close your menu and lay it face down on the table. Your waiter will immediately pick up on that. Imagine not giving this signal to your waiter but instead giving him the attitude for “ignoring” your table. Let me just take a wild guess that you’re not going to be the best of friends! Just a hunch…

But you don’t have to know all the ins and outs of French culture and customs to get along with your waiter. To get your waiter’s attention just seek eye contact and raise your hand or index finger.

French social customs are adamant about one thing: Interacting with a person without first exchanging greetings is ill-mannered. Having lived in either French or American cultures my whole life, I know first hand that one thing we do in America without thinking anything of it is for example, to go up to a gas station attendant and just blurt out “$20 on number 4” without a simple hello. Not everyone does it, but it is common.

In France, it’s an impolite and flagrant lack of respect, and one that workers in the service or hospitality industry, such as waiters, are particularly incensed by.

Your waiter will be even more annoyed by you if you assume he understands English and start barking orders. Although many of them have at least a basic level of English skills, picture how you would feel if you were a waiter in Hometown USA, and a bunch of impolite French tourists came in, insisting in ordering a meal from you, loudly and in French ! I’m willing to bet that you too would be a bit miffed…

In keeping with French culture and customs, don’t expect your waiter to make frequent stops at your table, asking you if everything is okay a hundred times. They consider this pestering you during your meal. As professionals, they take pride in having a pretty good idea whether everything was served okay or not.

When you’re ready for the bill, it is at your leisure that you decide it is time to go. Simply get your waiter’s attention and they will accommodate you. They will never rush to present you with a bill, as in French culture and customs it is considered poor etiquette.

There are a few exceptions, for instance in cafés. Here, you may only be in for a quick cup of coffee, so the waiter might place the bill on your table right away and update it later if you decide to order something else.

If you happen to be in a hurry, just make yourself more visible to your waiter by “hand-talking”. An example is to mimic holding a pen and “air-writing” on the palm of your hand to signify you’re ready for the bill. In French culture and customs, this is perfectly acceptable. Do not get up and try to speed things up yourself, as you might ruffle your waiter’s feathers. In their mind, this says you don’t believe they’re doing a good enough job.

Being a waiter in Paris is a very old profession and craft in the same vein as a shoemaker or a baker. It goes back for generations, is generally a male profession and comes with a certain tradition and way of doing things. For instance, a Paris waiter’s knowledge of French wine is practically second nature.

In recent decades, laws have been enacted to make waiters in many parts of Europe less dependent on income from tips. This combination of facts makes Paris waiters a completely different breed from their American counterparts. Is the main difference that Paris waiters are not after your tips?

That is certainly part of the equation, but the perceived rudeness is also clearly rooted in some differences in French culture and customs notably vis-à-vis American popular comportment. Is the waiter a rude person or someone simply put off by certain customers’ behavior he cannot bear?

Beyond the realm of French culture and customs, Paris waiters perform a duty the same way a clerk at the Department of Motor Vehicle would. They’re not fishing for tips, so the fake smiles are strictly optional. We certainly don’t make an issue of it at the DMV. So, is it that the expectations are somewhat different when it comes to someone who serves food and drink for a living? Could be…

There are certain rules in French culture and customs to which if you adhere even remotely, you would be surprised as to how friendly the French truly are. Parisians in particular, may not initially be as openly gregarious as Americans. But under that initially reserved veneer is a very “sympatique” , jovial and genuine people.


Restaurateurs Miffed at Rude Customers - Recipes

In matters of French culture and customs, the Paris waiter has, fairly or unfairly, often been singled out as the poster child for the rude-French stereotype. But what you may think of as rude may be nothing but poorly communicated cultural differences on both sides .

Did you know that, interestingly enough, the same people who find Paris waiters so unbelievably rude are usually the ones Paris waiters consider unbearably obnoxious? The link could not be any clearer.

Not to say that they aren’t any rude waiters in Paris, but consider this. In Los Angeles, California where I live, a “bad” waiter is one that ignores your table for a long period of time, is late in providing you with what you need, doesn’t come around frequently enough to check on you, and makes you wait for the bill.

In Paris, a “bad” waiter is one you see too often, who doesn’t have the know-how to check on your table with just a quick glance or from afar One that brings your bill too quickly, which in French social customs is extremely impolite, and equivalent to trying to get you to vacate your seat fast.

While in Los Angeles they may in fact want to clear your table as soon as possible for a new paying customer (“You’re still working on that?”), in Paris, the restaurant experience is not a speedy one. What you think of as “being ignored” for long periods of time translates in French culture and customs in you being welcome and expected to stay for a while.

Need a Hotel in Paris? Reserve now, pay in Paris!

In French culture and customs, there is an unspoken code in communicating with your waiter. For instance, everybody knows that to indicate you’re ready to order, you close your menu and lay it face down on the table. Your waiter will immediately pick up on that. Imagine not giving this signal to your waiter but instead giving him the attitude for “ignoring” your table. Let me just take a wild guess that you’re not going to be the best of friends! Just a hunch…

But you don’t have to know all the ins and outs of French culture and customs to get along with your waiter. To get your waiter’s attention just seek eye contact and raise your hand or index finger.

French social customs are adamant about one thing: Interacting with a person without first exchanging greetings is ill-mannered. Having lived in either French or American cultures my whole life, I know first hand that one thing we do in America without thinking anything of it is for example, to go up to a gas station attendant and just blurt out “$20 on number 4” without a simple hello. Not everyone does it, but it is common.

In France, it’s an impolite and flagrant lack of respect, and one that workers in the service or hospitality industry, such as waiters, are particularly incensed by.

Your waiter will be even more annoyed by you if you assume he understands English and start barking orders. Although many of them have at least a basic level of English skills, picture how you would feel if you were a waiter in Hometown USA, and a bunch of impolite French tourists came in, insisting in ordering a meal from you, loudly and in French ! I’m willing to bet that you too would be a bit miffed…

In keeping with French culture and customs, don’t expect your waiter to make frequent stops at your table, asking you if everything is okay a hundred times. They consider this pestering you during your meal. As professionals, they take pride in having a pretty good idea whether everything was served okay or not.

When you’re ready for the bill, it is at your leisure that you decide it is time to go. Simply get your waiter’s attention and they will accommodate you. They will never rush to present you with a bill, as in French culture and customs it is considered poor etiquette.

There are a few exceptions, for instance in cafés. Here, you may only be in for a quick cup of coffee, so the waiter might place the bill on your table right away and update it later if you decide to order something else.

If you happen to be in a hurry, just make yourself more visible to your waiter by “hand-talking”. An example is to mimic holding a pen and “air-writing” on the palm of your hand to signify you’re ready for the bill. In French culture and customs, this is perfectly acceptable. Do not get up and try to speed things up yourself, as you might ruffle your waiter’s feathers. In their mind, this says you don’t believe they’re doing a good enough job.

Being a waiter in Paris is a very old profession and craft in the same vein as a shoemaker or a baker. It goes back for generations, is generally a male profession and comes with a certain tradition and way of doing things. For instance, a Paris waiter’s knowledge of French wine is practically second nature.

In recent decades, laws have been enacted to make waiters in many parts of Europe less dependent on income from tips. This combination of facts makes Paris waiters a completely different breed from their American counterparts. Is the main difference that Paris waiters are not after your tips?

That is certainly part of the equation, but the perceived rudeness is also clearly rooted in some differences in French culture and customs notably vis-à-vis American popular comportment. Is the waiter a rude person or someone simply put off by certain customers’ behavior he cannot bear?

Beyond the realm of French culture and customs, Paris waiters perform a duty the same way a clerk at the Department of Motor Vehicle would. They’re not fishing for tips, so the fake smiles are strictly optional. We certainly don’t make an issue of it at the DMV. So, is it that the expectations are somewhat different when it comes to someone who serves food and drink for a living? Could be…

There are certain rules in French culture and customs to which if you adhere even remotely, you would be surprised as to how friendly the French truly are. Parisians in particular, may not initially be as openly gregarious as Americans. But under that initially reserved veneer is a very “sympatique” , jovial and genuine people.


Restaurateurs Miffed at Rude Customers - Recipes

In matters of French culture and customs, the Paris waiter has, fairly or unfairly, often been singled out as the poster child for the rude-French stereotype. But what you may think of as rude may be nothing but poorly communicated cultural differences on both sides .

Did you know that, interestingly enough, the same people who find Paris waiters so unbelievably rude are usually the ones Paris waiters consider unbearably obnoxious? The link could not be any clearer.

Not to say that they aren’t any rude waiters in Paris, but consider this. In Los Angeles, California where I live, a “bad” waiter is one that ignores your table for a long period of time, is late in providing you with what you need, doesn’t come around frequently enough to check on you, and makes you wait for the bill.

In Paris, a “bad” waiter is one you see too often, who doesn’t have the know-how to check on your table with just a quick glance or from afar One that brings your bill too quickly, which in French social customs is extremely impolite, and equivalent to trying to get you to vacate your seat fast.

While in Los Angeles they may in fact want to clear your table as soon as possible for a new paying customer (“You’re still working on that?”), in Paris, the restaurant experience is not a speedy one. What you think of as “being ignored” for long periods of time translates in French culture and customs in you being welcome and expected to stay for a while.

Need a Hotel in Paris? Reserve now, pay in Paris!

In French culture and customs, there is an unspoken code in communicating with your waiter. For instance, everybody knows that to indicate you’re ready to order, you close your menu and lay it face down on the table. Your waiter will immediately pick up on that. Imagine not giving this signal to your waiter but instead giving him the attitude for “ignoring” your table. Let me just take a wild guess that you’re not going to be the best of friends! Just a hunch…

But you don’t have to know all the ins and outs of French culture and customs to get along with your waiter. To get your waiter’s attention just seek eye contact and raise your hand or index finger.

French social customs are adamant about one thing: Interacting with a person without first exchanging greetings is ill-mannered. Having lived in either French or American cultures my whole life, I know first hand that one thing we do in America without thinking anything of it is for example, to go up to a gas station attendant and just blurt out “$20 on number 4” without a simple hello. Not everyone does it, but it is common.

In France, it’s an impolite and flagrant lack of respect, and one that workers in the service or hospitality industry, such as waiters, are particularly incensed by.

Your waiter will be even more annoyed by you if you assume he understands English and start barking orders. Although many of them have at least a basic level of English skills, picture how you would feel if you were a waiter in Hometown USA, and a bunch of impolite French tourists came in, insisting in ordering a meal from you, loudly and in French ! I’m willing to bet that you too would be a bit miffed…

In keeping with French culture and customs, don’t expect your waiter to make frequent stops at your table, asking you if everything is okay a hundred times. They consider this pestering you during your meal. As professionals, they take pride in having a pretty good idea whether everything was served okay or not.

When you’re ready for the bill, it is at your leisure that you decide it is time to go. Simply get your waiter’s attention and they will accommodate you. They will never rush to present you with a bill, as in French culture and customs it is considered poor etiquette.

There are a few exceptions, for instance in cafés. Here, you may only be in for a quick cup of coffee, so the waiter might place the bill on your table right away and update it later if you decide to order something else.

If you happen to be in a hurry, just make yourself more visible to your waiter by “hand-talking”. An example is to mimic holding a pen and “air-writing” on the palm of your hand to signify you’re ready for the bill. In French culture and customs, this is perfectly acceptable. Do not get up and try to speed things up yourself, as you might ruffle your waiter’s feathers. In their mind, this says you don’t believe they’re doing a good enough job.

Being a waiter in Paris is a very old profession and craft in the same vein as a shoemaker or a baker. It goes back for generations, is generally a male profession and comes with a certain tradition and way of doing things. For instance, a Paris waiter’s knowledge of French wine is practically second nature.

In recent decades, laws have been enacted to make waiters in many parts of Europe less dependent on income from tips. This combination of facts makes Paris waiters a completely different breed from their American counterparts. Is the main difference that Paris waiters are not after your tips?

That is certainly part of the equation, but the perceived rudeness is also clearly rooted in some differences in French culture and customs notably vis-à-vis American popular comportment. Is the waiter a rude person or someone simply put off by certain customers’ behavior he cannot bear?

Beyond the realm of French culture and customs, Paris waiters perform a duty the same way a clerk at the Department of Motor Vehicle would. They’re not fishing for tips, so the fake smiles are strictly optional. We certainly don’t make an issue of it at the DMV. So, is it that the expectations are somewhat different when it comes to someone who serves food and drink for a living? Could be…

There are certain rules in French culture and customs to which if you adhere even remotely, you would be surprised as to how friendly the French truly are. Parisians in particular, may not initially be as openly gregarious as Americans. But under that initially reserved veneer is a very “sympatique” , jovial and genuine people.


Restaurateurs Miffed at Rude Customers - Recipes

In matters of French culture and customs, the Paris waiter has, fairly or unfairly, often been singled out as the poster child for the rude-French stereotype. But what you may think of as rude may be nothing but poorly communicated cultural differences on both sides .

Did you know that, interestingly enough, the same people who find Paris waiters so unbelievably rude are usually the ones Paris waiters consider unbearably obnoxious? The link could not be any clearer.

Not to say that they aren’t any rude waiters in Paris, but consider this. In Los Angeles, California where I live, a “bad” waiter is one that ignores your table for a long period of time, is late in providing you with what you need, doesn’t come around frequently enough to check on you, and makes you wait for the bill.

In Paris, a “bad” waiter is one you see too often, who doesn’t have the know-how to check on your table with just a quick glance or from afar One that brings your bill too quickly, which in French social customs is extremely impolite, and equivalent to trying to get you to vacate your seat fast.

While in Los Angeles they may in fact want to clear your table as soon as possible for a new paying customer (“You’re still working on that?”), in Paris, the restaurant experience is not a speedy one. What you think of as “being ignored” for long periods of time translates in French culture and customs in you being welcome and expected to stay for a while.

Need a Hotel in Paris? Reserve now, pay in Paris!

In French culture and customs, there is an unspoken code in communicating with your waiter. For instance, everybody knows that to indicate you’re ready to order, you close your menu and lay it face down on the table. Your waiter will immediately pick up on that. Imagine not giving this signal to your waiter but instead giving him the attitude for “ignoring” your table. Let me just take a wild guess that you’re not going to be the best of friends! Just a hunch…

But you don’t have to know all the ins and outs of French culture and customs to get along with your waiter. To get your waiter’s attention just seek eye contact and raise your hand or index finger.

French social customs are adamant about one thing: Interacting with a person without first exchanging greetings is ill-mannered. Having lived in either French or American cultures my whole life, I know first hand that one thing we do in America without thinking anything of it is for example, to go up to a gas station attendant and just blurt out “$20 on number 4” without a simple hello. Not everyone does it, but it is common.

In France, it’s an impolite and flagrant lack of respect, and one that workers in the service or hospitality industry, such as waiters, are particularly incensed by.

Your waiter will be even more annoyed by you if you assume he understands English and start barking orders. Although many of them have at least a basic level of English skills, picture how you would feel if you were a waiter in Hometown USA, and a bunch of impolite French tourists came in, insisting in ordering a meal from you, loudly and in French ! I’m willing to bet that you too would be a bit miffed…

In keeping with French culture and customs, don’t expect your waiter to make frequent stops at your table, asking you if everything is okay a hundred times. They consider this pestering you during your meal. As professionals, they take pride in having a pretty good idea whether everything was served okay or not.

When you’re ready for the bill, it is at your leisure that you decide it is time to go. Simply get your waiter’s attention and they will accommodate you. They will never rush to present you with a bill, as in French culture and customs it is considered poor etiquette.

There are a few exceptions, for instance in cafés. Here, you may only be in for a quick cup of coffee, so the waiter might place the bill on your table right away and update it later if you decide to order something else.

If you happen to be in a hurry, just make yourself more visible to your waiter by “hand-talking”. An example is to mimic holding a pen and “air-writing” on the palm of your hand to signify you’re ready for the bill. In French culture and customs, this is perfectly acceptable. Do not get up and try to speed things up yourself, as you might ruffle your waiter’s feathers. In their mind, this says you don’t believe they’re doing a good enough job.

Being a waiter in Paris is a very old profession and craft in the same vein as a shoemaker or a baker. It goes back for generations, is generally a male profession and comes with a certain tradition and way of doing things. For instance, a Paris waiter’s knowledge of French wine is practically second nature.

In recent decades, laws have been enacted to make waiters in many parts of Europe less dependent on income from tips. This combination of facts makes Paris waiters a completely different breed from their American counterparts. Is the main difference that Paris waiters are not after your tips?

That is certainly part of the equation, but the perceived rudeness is also clearly rooted in some differences in French culture and customs notably vis-à-vis American popular comportment. Is the waiter a rude person or someone simply put off by certain customers’ behavior he cannot bear?

Beyond the realm of French culture and customs, Paris waiters perform a duty the same way a clerk at the Department of Motor Vehicle would. They’re not fishing for tips, so the fake smiles are strictly optional. We certainly don’t make an issue of it at the DMV. So, is it that the expectations are somewhat different when it comes to someone who serves food and drink for a living? Could be…

There are certain rules in French culture and customs to which if you adhere even remotely, you would be surprised as to how friendly the French truly are. Parisians in particular, may not initially be as openly gregarious as Americans. But under that initially reserved veneer is a very “sympatique” , jovial and genuine people.


Restaurateurs Miffed at Rude Customers - Recipes

In matters of French culture and customs, the Paris waiter has, fairly or unfairly, often been singled out as the poster child for the rude-French stereotype. But what you may think of as rude may be nothing but poorly communicated cultural differences on both sides .

Did you know that, interestingly enough, the same people who find Paris waiters so unbelievably rude are usually the ones Paris waiters consider unbearably obnoxious? The link could not be any clearer.

Not to say that they aren’t any rude waiters in Paris, but consider this. In Los Angeles, California where I live, a “bad” waiter is one that ignores your table for a long period of time, is late in providing you with what you need, doesn’t come around frequently enough to check on you, and makes you wait for the bill.

In Paris, a “bad” waiter is one you see too often, who doesn’t have the know-how to check on your table with just a quick glance or from afar One that brings your bill too quickly, which in French social customs is extremely impolite, and equivalent to trying to get you to vacate your seat fast.

While in Los Angeles they may in fact want to clear your table as soon as possible for a new paying customer (“You’re still working on that?”), in Paris, the restaurant experience is not a speedy one. What you think of as “being ignored” for long periods of time translates in French culture and customs in you being welcome and expected to stay for a while.

Need a Hotel in Paris? Reserve now, pay in Paris!

In French culture and customs, there is an unspoken code in communicating with your waiter. For instance, everybody knows that to indicate you’re ready to order, you close your menu and lay it face down on the table. Your waiter will immediately pick up on that. Imagine not giving this signal to your waiter but instead giving him the attitude for “ignoring” your table. Let me just take a wild guess that you’re not going to be the best of friends! Just a hunch…

But you don’t have to know all the ins and outs of French culture and customs to get along with your waiter. To get your waiter’s attention just seek eye contact and raise your hand or index finger.

French social customs are adamant about one thing: Interacting with a person without first exchanging greetings is ill-mannered. Having lived in either French or American cultures my whole life, I know first hand that one thing we do in America without thinking anything of it is for example, to go up to a gas station attendant and just blurt out “$20 on number 4” without a simple hello. Not everyone does it, but it is common.

In France, it’s an impolite and flagrant lack of respect, and one that workers in the service or hospitality industry, such as waiters, are particularly incensed by.

Your waiter will be even more annoyed by you if you assume he understands English and start barking orders. Although many of them have at least a basic level of English skills, picture how you would feel if you were a waiter in Hometown USA, and a bunch of impolite French tourists came in, insisting in ordering a meal from you, loudly and in French ! I’m willing to bet that you too would be a bit miffed…

In keeping with French culture and customs, don’t expect your waiter to make frequent stops at your table, asking you if everything is okay a hundred times. They consider this pestering you during your meal. As professionals, they take pride in having a pretty good idea whether everything was served okay or not.

When you’re ready for the bill, it is at your leisure that you decide it is time to go. Simply get your waiter’s attention and they will accommodate you. They will never rush to present you with a bill, as in French culture and customs it is considered poor etiquette.

There are a few exceptions, for instance in cafés. Here, you may only be in for a quick cup of coffee, so the waiter might place the bill on your table right away and update it later if you decide to order something else.

If you happen to be in a hurry, just make yourself more visible to your waiter by “hand-talking”. An example is to mimic holding a pen and “air-writing” on the palm of your hand to signify you’re ready for the bill. In French culture and customs, this is perfectly acceptable. Do not get up and try to speed things up yourself, as you might ruffle your waiter’s feathers. In their mind, this says you don’t believe they’re doing a good enough job.

Being a waiter in Paris is a very old profession and craft in the same vein as a shoemaker or a baker. It goes back for generations, is generally a male profession and comes with a certain tradition and way of doing things. For instance, a Paris waiter’s knowledge of French wine is practically second nature.

In recent decades, laws have been enacted to make waiters in many parts of Europe less dependent on income from tips. This combination of facts makes Paris waiters a completely different breed from their American counterparts. Is the main difference that Paris waiters are not after your tips?

That is certainly part of the equation, but the perceived rudeness is also clearly rooted in some differences in French culture and customs notably vis-à-vis American popular comportment. Is the waiter a rude person or someone simply put off by certain customers’ behavior he cannot bear?

Beyond the realm of French culture and customs, Paris waiters perform a duty the same way a clerk at the Department of Motor Vehicle would. They’re not fishing for tips, so the fake smiles are strictly optional. We certainly don’t make an issue of it at the DMV. So, is it that the expectations are somewhat different when it comes to someone who serves food and drink for a living? Could be…

There are certain rules in French culture and customs to which if you adhere even remotely, you would be surprised as to how friendly the French truly are. Parisians in particular, may not initially be as openly gregarious as Americans. But under that initially reserved veneer is a very “sympatique” , jovial and genuine people.


Voir la vidéo: FASTFOOD CONTRE RESTAURANT CLASSIQUE (Juin 2022).